Hippisme

Week-end du Grand Prix Mohammed V : Les oranges fluo s’installent au pouvoir


Hissée en porte drapeau des courses marocaines depuis la saison passée, la casaque orange fluo de M’hammed Karimine ne laisse que des miettes à ses adversaires depuis plusieurs mois. Naturellement, les trois victoires de « CP » obtenues lors de la récente Journée Mohammed V ne font que rehausser ce sentiment de toute-puissance. Retour sur cet incroyable triplé.

M’hammed Karimine avait déjà placé la barre très haut durant les dernières saisons. Mais cette année, celui qui occupe actuellement le fauteuil de leader au classement des propriétaires, fait encore plus fort. Alors que la première moitié de saison va s’achever dans quelques semaines, ses statistiques sont toujours plus impressionnantes. 533 participations pour 102 victoires et 264 places. 5 victoires de « CP » dont trois obtenues avec Salma Nour Grine (No Risk Al Maury), Abhar Grine (Af Albahar) et Rockshore (Exchange Rate) rien que lors de cette Journée du Grand Prix de feu Sa Majesté le Roi Mohammed V. Un petit exploit dont tout le Maroc du turf parle et cela semble pleinement justifié. 

L’effet Buzon
Avant d’évoquer un peu plus en détail ce triplé, il faut préciser que s’il y a bien un professionnel qui n’est pas étranger à cette réussite, c’est évidemment l’entraîneur des trois champions précités, Eduardo Buzon Bobillo. L’ancien bras droit du regretté Emilio « Mil » Borromeo a rejoint les “oranges fluo” en 2017, année où les résultats de l’écurie se sont clairement intensifiés. Parmi les principaux vainqueurs à mettre à son actif, on peut citer La Valkyrie (Elusive City) lauréate du Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (INT-2.400m) ensuite Diabolo Hypolite (Nashwan Al Khalidiah) avec qui il a remporté le Grand Prix du Prince Héritier Moulay El Hassan (Gr3 PA-1.900m) ou encore Bint Grine (General) primée à Hollywood lors des Darley Arabian Awards. Notons également que c’est lui qui a scellé le premier vainqueur de l’écurie Karimine en Espagne par l’intermédiaire de la bien nommée Belle Plante (Planteur).

Limites inconnues pour les oranges fluo
Casablanca, Madrid, etc….aujourd’hui, la réussite de l’écurie Karimine s’étend des deux côtés de la Méditerranée. Des succès obtenus principalement grâce aux élèves du metteur au point espagnol, comme Salma Nour Grine (No Risk Al Maury) et Ahbar Grine (Af Albahar) qui ont enlevé les deux Poules d’Essai à Casablanca vendredi dernier. La pouliche tout comme le poulain auront encore de grandes ambitions dans le futur à l’image de Rockshore (Exchange Rat) vainqueur du Derby lors de la même réunion, sans oublier le caractériel Aawam de Grine (Zanzibari) troisième dimanche en terre ibérique. Des résultats exceptionnels qui ne se sont pas fait sans effort ni argent mais n’empêchant pas M’hammed Karimine de conserver le triomphe modeste. Pourtant, c’est bien lui qui est devenu en quelques saisons l’une des têtes d’affiche des courses marocaines. Mais jusqu’où est-il capable d’aller ?

Salma Nour Grine, reine de “Sabha”
Dans un premier temps, au moins jusqu’à Chantilly et aux courses de Gr2 PA car Salma Nour Grine (No Risk Al Maury) première lauréate de la « Journée Mohammed V » pour la paire Bouzon/Karimine, devrait s’y présenter le 21 juin prochain au départ de la Qatar Coupe de France des Chevaux Arabes (Gr2 PA-1.900m). Pourtant vendredi dernier, la partenaire de Borja Fayos n’a pas gagné aussi facilement que tout le monde l’espérait, mais la pouliche a quand même réussi l’essentiel en offrant aux oranges fluo une deuxième Poule d’Essai des Pouliches (CP-1.750m) deux ans après Bint Grine (Général). Un jumelé forcément satisfaisant pour tout le clan Karimine, d’autant que l’accessit d’honneur de Sahba de Grine (Af Albahar) a magnifié encore un peu plus la réussite des oranges fluo dans cette course principale.

Un doublé extrêmement rare
Par où continuer notre récit ? Car à peine remis de ce jumelé dans la Poule d’Essai des Pouliches (CP-1.750m), le succès aisé de Ahbar Grine (Af Albahar) dans la version masculine des poules allait mettre un peu plus en émoi tous les supporters des oranges fluo. Un doublé Poule d’Essai des Poulains/ Poule d’essai des Pouliches forcément exceptionnel car plus réalisé depuis 2010 avec le doublé du Docteur Sedrati par l’intermédiaire de Faicail (Leeroy de Chaillac) et Jabalia (Dormane). L’écurie Sedrati avait alors déjà doublé ces deux rendez-vous. C’était en 2004 avec Khal (Seigneur Al Maury) et Asia (Erraad).

Ahbar Grine, en cheval de Derby
Si les couleurs Karimine n’existaient pas encore à cette époque là, ce sont elles qui sont pourtant parvenues à marquer l’histoire des courses marocaines en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire. Des chevaux comme Assafin Al Boraq (Yes Indeed Ah) ou encore Fath Grine (Shart Al Khalidiah) leur avaient d’ailleurs déjà offert la victoire dans la Poule d’Essai des Poulains, sans toutefois parvenir à se distinguer ensuite dans le Derby. Abhar Grine (Af Albahar) brillant vainqueur cette année, parviendra-t-il à inverser la tendance ? A priori oui car mis à part Salma Nour Grine (No Risk Al Maury) qui va désormais quitter le Maroc pour la France, aucun MOR ne semble en mesure de le dominer chez les 3 ans.

Rockshore, la nouvelle trouvaille du clan Karimine
En tout cas, vendredi dernier, malgré ce plaisant succès acquis par ce fils de Af Albahar, le meilleur restait à venir pour les « oranges fluo » puisque Rockshore (Exchange Rat) ne s’était toujours pas présenté au départ du Derby (CP). Pour ses débuts au Maroc, celui qui s’élançait maiden, a ébloui tout Anfa en triomphant de 20 longueurs aux dépens du favori, le « Daissaoui » Kervarin (Tin Horse). Une véritable démonstration pour ce poulain de grand avenir qui permettait au trio Karimine/Buzon/Fayos (auteur d’un fantastique coup 4 lors de cette journée) de remporter pour la première fois cette « CP ». 

Enfin, un mot pour saluer la victoire de Orazi de Grine (Arazi) lundi dernier à Khemisset aux dépens de son compagnon d’écurie Zack Grine (Shart Al Khalidiah) dans les Derby Trial (CP-1.300m). Monté par « Abdo », le fils de Arazi a permis à M’hammed Karimine et Eduardo Buzon d’épingler leur quatrième course principale avec un 3 ans en l’espace de trois jours ! Des chiffres admirables et sans doute annonciateurs d’une véritable razzia des oranges fluo durant les mois et les saisons qui viennent.


Partager
LIRE AUSSI
Nifal Maamora veut relever Kanzaman de ses fonctions !
Prix Nerja (B) : Russiazi tout à la fin
Az-Zubayr inscrit son joli nom au palmarès du G.P de SM le Roi Mohammed VI