Hippisme

Week-end de « Derby » en Europe : à toutes les sauces


Après enquête pour Axioco (Pyrus) en Espagne. Très sûrement pour Sottsass (Siyouni) dans l’hexagone. A la lutte pour Anthony Van Dyck (Galileo) au Royaume-Uni. Ce week-end en Europe, les lauréats des “Derbys” ont tous brillé dans un style bien différent. 

Espagne : Axioco (Pyrus) récent tombeur du MOR Aawan de Grine (Zanzibari) l’emporte sur tapis vert
Épreuve incluse au même programme que la course gagnée par Soupha (Rip Van Winkle) ce dimanche à Madrid, le Gran Premio Villapadierna/Derby Espagnol (A-2.400m) a été riche en rebondissements. Le favori Pedro Cara (Pedro The Great) ainsi que son principal challenger, le ES Axioco (Pyrus) ont conclu dans cet ordre ; mais après enquête, celui qui venait de devancer le “Karimine” Aawam de Grine (Zanzibari) dans l‘une des préparatoires, a finalement hérité du succès après rétrogradation de son rival. A noter que “Aawam” qui aurait dû être revu au départ de ce Derby après ses récents malheurs (3ème), est rentré dans le Royaume en vue d’une probable participation au GP de l’Elevage (CP-1.900m).

France : Sottsass (Siyouni) dans un bon style
Quelques heures après le Derby Espagnol, l’arrivée a été nettement moins disputée à Chantilly dans son pendant français, le Prix du Jockey Club (Gr1-2.100m). Trois semaines après le plaisant succès de l’excellent Persian King (Kingman) dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1-1.600m) beaucoup attendaient toutefois une nouvelle victoire du favori. Mais ce représentant du team Godolphin entraîné par André Fabre (5/2) n’a pu repousser l’effort final de Sottsass (Siyouni) qui a vraiment laissé une belle impression aux différents observateurs présents. Venant de triompher dans un Groupe 3 préparatoire, le poulain de l’américain Peter Brandt (White Bitch Farm) a doublé la mise en devançant sûrement le préféré des parieurs de deux longueurs, après avoir abaissé nettement le record de l’épreuve. Élevé en France par l’Écurie des Monceaux, ce fils de Siyouni a fait afficher par ailleurs 14/1 au tableau des côtes, offrant au passage un quatrième “Derby français” à son mentor Jean-Claude Rouget.

Angleterre : Un O’Brien peut en cacher un autre
Les parieurs britanniques attendaient quant à eux Sir Dragonet (Camelot) la veille à Epsom. Ils ont eu l’un de ses six compagnons de boxes, Anthony Van Dick (Galileo) qui venait d’ouvrir son palmarès pour sa rentrée. Le favori (11/4) n’a quand même pas été ridicule en concluant tout près au cinquième rang ; mais ce samedi après-midi, bien que le manque d’expérience de ce dernier lui ait certainement été préjudiciable, c’était le jour du fils de Galileo (11/1). Confié seulement au troisième pilote de l’écurie irlandaise, le lauréat a vaincu courageusement pour offrir un septième Derby d’Epsom (Gr1-2.400m) à son entraîneur Aidan O’brien qui place finalement quatre de ses élèves aux cinq premiers rangs. D’après la presse européenne, il s’agit toutefois d’une petite édition de ce Derby anglais au vu des ratings finaux.


Partager
LIRE AUSSI
Le Docteur Mohamed Azeddine Sedrati a sans doute fait le trou
La réunion de dimanche à Khemisset transférée le lendemain à Anfa
France : Karimine doit encore patienter avec Isalys