Hippisme

Une première CP pour Kouhayl Bouskoura ?

Le propriétaire-éleveur Mohammed Bouskoura n’a plus triomphé au niveau des courses principales depuis près d’une demi-décennie. Mais ce mardi, il peut espérer briser la glace dans le H.H. Sheikha Fatima Bint Mubarak Ladies World Championship (CP-1.600m) où il présentera Kouhayl Bouskoura (General) qui sera confié à une cavalière allemande.

Cela fait maintenant quatre ans que Mohammed Bouskoura n’a plus brillé face à l’élite. Depuis Dabbah Bouskoura (Maroki) et l’édition 2014 du Derby des Anglo-arabes à 50% (CP-1.750m), l’animateur du Chtouka Stude (son écurie qu’il vient de rebaptiser ainsi) a disputé 11 courses principales dans le Royaume avec des chevaux comme Nashwa Bouskoura (Nashwan Al Khalidiah), Almunia (Akbar) ou encore Becharat Bouskoura (Giani du Paon) mais jamais il n’est parvenu à monter sur la plus haute marche du podium. A pareille époque l’an passé, il échouait notamment dans la Poule d’Essai des Poulains (CP-1.750m) avec Kouhayl Bouskoura (General), avant de décevoir à nouveau quelques semaines plus tard dans le Prix Mansour Dhabi (Listed PA-1.750m) avec le fils de General. Mais celui-ci, a sans doute l’occasion de lui permettre enfin de renouer avec la victoire dans une ‘’CP’’. En effet, après avoir réalisé une première année honorable en compétition, l’élève de Mahdi Belkouch vient d’offrir la réplique à des champions comme Amenvol (Amenhemat) et Nifal Maamora (Nizam) faisant afficher de gros progrès par rapport à ses sorties de 2017. Certes, Il n’est jamais facile pour un 4 ans de triompher face à ses aînés, surtout en début de saison, mais ses dernières tentatives sont tellement bonnes…..Notons qu’il sera associé à la cavalière allemande Eva-Maria Herresthal qui compte plusieurs victoires en Belgique ainsi que dans son pays d’origine. Et parmi ses adversaires ? Naturellement, on pense tout de suite à Asraa Oum Rabie (Asraa Min Albarq) un représentant de Zakaria Semlali qui l’a déjà devancé et qui sera associé à une cavalière française : Marie Lemartinel. Confiée à la marocaine Safaa Ben Habba qui sera malheureusement réserviste et donc, qui risque d’être déclarée non partante, la candidature de Majd Ras El Maa (Majd Al Arab) ‘’coulerait presque de source’’ pour mettre en exergue le retour en grande forme de l’écurie Hasnaoui. Il fait toutes ses courses et n’est pas loin de valoir les deux concurrents précités. Daoude-Ra (Gimme a Break) sera associé à Zineb El Briouil et peut surprendre. Enfin, méfions nous de Rahmamiate l’Atlas (Jinko) une représentante de Kamal Daissaoui ou encore de El Qassim (D’Jaman) dont toutes les dernières sorties demeurent excellentes.

Partager
LIRE AUSSI
Fahed Saleh Al Siari, 2018 une année exceptionnelle !
Ldlib Al Boraq tient son ‘’A’’ !
Ourz Fal fait son job !