Hippisme

Top-Price de la vente de l’Arc, le Karimine, Insandi enflamme le ring !

Organisée ce samedi dans le manège de Boussac à Saint Cloud, la célèbre vente de l’Arc a fait parler du Maroc dans les quatre coins de la planète ! Vous l’aurez imaginé, c’est encore le fondateur du haras de Grine qui est derrière cette formidable publicité. Son désormais ex-représentant Insandi (Anodin) a été le maître du ring avec un prix d’adjudication de 470.000 €. Les détails.

Facile vainqueur pour ses débuts avant de causer une petite déception, Insandi décrochait ses galons black-types quelques semaines plus tard dans le prix des Chênes (Gr.3 – 2ans) sur l’hippodrome de Paris-Longchamp. Cette deuxième place derrière le favori du prix Jean-Luc Lagardère (Gr.1) Anador (Anodin) lequel sera écrasé d’argent ce dimanche à l’occasion de la journée du Qatar Prix de L’Arc de Triomphe, avait marqué l’esprit de bon nombre de chasseurs de cracks. Présenté à cette vente aux enchères par son entraîneur Carlos Laffon-Parias, Insandi (lot n°6)  a été adjugé à Nicolas de Watrigant pour le compte du japonais Christopher Tsui qui n’est autre que le propriétaire de Sea of Class (Sea the Stars) deuxième favorite du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Rappelons que le nouvel ambassadeur du Propriétariat marocain en Europe (nous ne l’appelons pas ainsi pour rien !) avait également fait une belle affaire au mois de juin dernier, avec Alistair (Panis) qu’il avait vendu à 700.000 € à des propriétaires du pays du soleil levant, en parfait accord avec l’écurie Jarlan éleveuse et copropriétaire de ce lauréat du prix Texanita (Gr.3) et placé du prix Sigy (Gr.3) au printemps dernier. Pour finir, soulignons qu’Insandi a été acheté yearling par le boss de Saïd Ssouni à un peu plus de 50.000 € chez son éleveur Jan Krauze. Il avait presque rempli son contrat avec son seul et unique propriétaire, en accumulant 47.462 €, soit près de la somme de son prix d’achat. Pour un large développement, suivez votre prochain numéro Derby.

Partager
LIRE AUSSI
Karimine, El Alami, Sedrati, Hakam : ces propriétaires marocains qui ont défié l’Europe durant ce printemps
G. P de SM le Roi Mohammed VI (PS) : les vieilles querelles devraient être réglées une bonne fois pour toute!
Rahmamiate L’Atlas tient son A !