Hippisme

Prix Nabila (A) : Kalimera à ne pas condamner trop hâtivement


Mercredi à El Jadida, le Prix Nabila (A-1.850m) réunira dix pur-sang anglais de 4 ans et plus. Un poil décevante en dernier lieu où elle a conclu au cinquième rang derrière ses compagnes d’écurie Misswarda (Il Warrd) et Sage de la Gesse (Soldier of Fortune), Kalimera (Kitten’s Joy) va essayer de faire oublier cette contre-performance qu’il faut relativiser et qui ne reflète en aucun cas sa valeur.

Entraînée auparavant en France, avant de monter sur le ring d’Arqana puis de rejoindre au printemps les boxes de Taher Fellahi, cette ancienne représentante des frères Wertheimer avait réalisé un début de carrière honorable, signant notamment un succès sur la piste en sable de Pornichet. Très chuchotée pour ses débuts dans le Royaume à la mi-août, alors qu’elle n’avait pas été revue en compétition depuis l’an passé, elle avait laissé une drôle d’impression ce jour-là, reléguant ses adversaires dans le lointain. Installée logiquement favorite la semaine suivante à l’occasion du Prix Chatby (C-2.400m) la fille de Kitten’s Joy n’avait pu justifier cette fois la confiance placée en elle, après avoir tout de même fait illusion pour le succès dans la ligne droite. A sa décharge, elle était associée à un apprenti qui n’a jamais gagné et peut-être aussi a-t-elle été victime du syndrome de la deuxième course après une longue absence. Retrouvant le valeureux Kacem Faddoul ce mercredi pour ses débuts dans une course A, la représentante du Saoudien Fahed Saleh Al Siari semble en mesure de se réhabiliter et ses adversaires auront sans doute du mal à la devancer, si bien entendu, elle répète sa meilleure valeur.

Une course A qui n’en est pas vraiment une
Comme une « A » pour tous chevaux d’âge a déjà eu lieu samedi dernier sur le même parcours, le lot s’est creusé dans ce Prix Nabila (A-1.850m) et derrière Kalimera (Kitten’s Joy) les candidatures les plus marquantes se nomment Drejo (Mastercraftman) une élève de Stéphanie Haesmans qui vient de s’imposer à la mode dans le Prix Al Jazira (B-1.850m) et Flaflu (Jan Vermeer) lequel a dévoilé des moyens dans de bonnes épreuves réservées aux nés et élevés. Même si ce dernier a été déclaré non partant récemment, ce représentant de Ayoub Kouchtabi possède les moyens de monter sur le podium car en dehors des deux concurrentes précitées, l’opposition n’a finalement rien d’exceptionnelle. L’un des deux atouts de Jalal Tarik au départ, le rentrant King Jade (Kendargent) est quand même une possibilité pour les places, tout comme Lady Toorak (Beat Hollow) laquelle vient de devancer notre favorite ou encore la « Bennani » Illy de Grine (Naaqoos) restant sur une tentative honorable ici-même.


Partager
LIRE AUSSI
Grand Prix de la Sorec-Défi du Galop : Oriental oui, mais…
Grand Prix Moulay El Hassan (CP) : L’exploit historique de Zineb El Briouil
Une ‘’Planteur’’ née et élevée va découvrir la compétition !