Hippisme

Prix Moulay Ismail (CP) : Le « grand Thami » s’illustre avec Eclipse


Thami Cherkaoui n’est pas le plus démonstratif des entraîneurs. Son travail, il le réalise avec discrétion et une grande efficacité. La preuve ? La victoire de Eclipse (Madjani) dans l’autre épreuve très attendue cette semaine, le Prix Moulay Driss (CP-1.800m) organisée également samedi dernier sur l’hippodrome de Meknès.

Si l’entraîneur Thami Cherkaoui est immense par la taille, il l’est aussi par le talent. Non seulement il a un taux de réussite assez exceptionnel depuis plusieurs années, mais il possède, qui plus est, une qualité d’analyse et un profond respect dont certains metteurs au point devraient s’inspirer…..Quoi qu’il en soit, avec le 5 ans Eclipse (Madjani) il est parvenu à inscrire son nom pour la première fois au palmarès du Moulay Driss (CP-1.800m) qui servait de support du quinté plus au programme samedi dernier lors de cette magnifique réunion. Ainsi, le fils de Madjani a-t-il pu enlever la deuxième “CP” de sa carrière, après celle de 2017 à Casablanca, dans la Poule d’Essai des Poulains (CP-1.750m). Il pourrait rééditer à ce niveau à l’avenir, mais devra toutefois bénéficier de conditions avantageuses comme dans ce “Moulay Ismail” ce qui réduit considérablement ses opportunités sérieuses. Des courses principales, lui, son entraîneur en a remporté six -d’après le site de la SOREC-, avec Lahab Al Boraq (Amer), Yakout Al Boraq (Gitpen), Aman Al Boraq (D’jaman) et le plus talentueux d’entre tous, Narrateur Al Maury (Zippy Al Maury). Ces chevaux, qu’il a tous plus ou moins façonné, appartenaient à Jamai Ghizlani Anas. Mais, depuis son départ du Haras Al Boraq, Thami Cherkaoui collabore essentiellement avec Lilia Cherkaoui. Un plus souvent d’entraîner pour une personne de sa famille, mais également avec le jockey Jaouad Khayate. Avec ce dernier, le seul quasiment à monter ses élèves et qui était particulièrement heureux après ce succès, il a remporté 68 victoires depuis son passage au rang d’entraîneur public, dont douze avec Eclipse qui s’est imposé courageusement samedi dernier aux dépens de la “Karimine” Salma Nour Grine (No Risk Al Maury) et de la “Daissaoui Nazim Atlas (Nazim). Des qualités indéniables de pilotes qui, n’oublions pas de le rappeler, avaient séduites pendant plusieurs années l’écurie Jalobey Racing, là où il a probablement fait la rencontre du « grand Thami ».

En tout cas, ce dernier s’est lancé en parallèle de l’entraînement dans l’élevage depuis 2014 : peut-être s’y consacrera-il totalement un jour. D’ici là, on aura naturellement plaisir à le voir encore sceller de bien bons chevaux, comme Eclipse dont il est d’ailleurs le naisseur (Famille Cherkaoui) mais également le co-propriétaire. L’occasion était donc trop belle de le mettre pour une fois en évidence.


Partager
LIRE AUSSI
Deux victoires supplémentaires pour M’hammed Karimine en Espagne
Espagne : Moins de chance avec Eudoxia pour M’hammed Karimine
Grand Prix du Bureau Permanent : Kalimera s’envole vers d’autres cieux !