Hippisme

Prix Moulay Driss (CP) : Melissandre les à fumer


Le Prix Moulay Driss (CP-1.900m) pour MOR de 3ans et plus, était l’une des épreuves les plus attendues de la journée de gala organisée samedi dernier sur la piste de Meknès. Aucun des quinze candidats au départ n’avaient cependant remporté de “CP” mais la “Hakam” Melissandre (Mon Ali) est parvenue à franchir le cap.

Deuxième cet été du Grand Prix de la Fête du Trône (CP-1.850m), Melissandre (Mon Ali) venait de remporter la préparatoire Prix Royal Falcon (A-1.700m) et s’annonçait naturellement comme l’une des favorites au départ de ce Prix Moulay Driss (CP-1.900m). Après avoir patienté derrière les leaders, la 5ans de la Famille Hakam a pris le meilleur à l’entrée de la ligne droite, avant de filer sûrement jusqu’au passage du poteau d’arrivée. Deux longueurs plus loin, le podium a été complété par Herben (Hermival) qui confirme la forme des couleurs du commissaire des ventes, Aziz Bennani et l’une des représentantes du Haras Royal les Sablons, Flûte Enchantée I (Sensible). Confiée à Zouhair Madihi, la lauréate rejoint au palmarès de cette compétition, Do Well (Zack Dream) son compagnon d’écurie vainqueur il y a trois saisons. Cette victoire de samedi dernier poussera peut-être son entraîneur Eric Legrix à tenter sa chance dans le prochain Grand Prix du Roi Mohammed VI (CP-2.400m) mais cela semble semble peu probable, puisque les 2.400m constituent le bout du monde pour elle (en 22 tentatives compétition, la jument n’a couru qu’une fois sur 2.100mètres et jamais sur des distances supérieurs à celle-ci). En tout cas, cette soeur de l’excellente Jannice (Mon Ali) y est engagée, tout comme Flûte Enchantée I, 3ème ici et dont l’entraîneur Joël Seyssel détient là une jument capable de créer une surprise dans l’épreuve reine de la saison. En effet, celle qui était confiée à la novice Houda Lambarki Drissi a tracé une ligne droite remarquée; à l’instar de la “Karimine”, Late Grine (Dijeer) sixième ici et elle aussi engagée sur les 2.400m de Anfa samedi prochain. Quant à la « Jalobey” Meloneras (Candy Gift) qui surprendrait en empruntant cette voie là, elle a perdu son invincibilité, terminant au cinquième rang en se classant à environ une longueur des chevaux classés sur le podium. Assez remarquable quand même pour une 3 ans aussi peu expérimentée -seulement deux courses- qui passait là d’une C aux courses principales.


Partager
LIRE AUSSI
UAE : les commissaires sanctionnent Zineb El Briouil
Grand Prix Mohammed V (CP) : Atlas ne fait pas dans la dentelle
Le Docteur Mohamed Azeddine Sedrati a sans doute fait le trou