Hippisme

Prix Hadban (A) : Jeunes guerriers se préparent pour grand combat

Samedi à Khemisset. Prix Hadban (A-1.900m)

Disputé à quatre semaines ou presque du Grand Prix de feu Son Altesse Royale le Prince Moulay Abdellah (CP-2.100m) lequel est considéré comme le plus grand rendez-vous de l’année pour les seuls pur-sang arabes du stud-marocain, le Prix Hadban (A-1.900m) qui sera la temps fort au programme ce samedi sur l’hippodrome de Khemisset, s’apparente à un match entre deux des meilleurs 4 ans du circuit. Pourtant, leur grand objectif se rapproche à grand pas et se situe donc ailleurs, même si Majd Ras El Maa (Majd Ras El Maa) ainsi que Kouhayl Bouskoura (General) devraient bel et bien viser la palme ce samedi. Le premier nommé a remporté cet été sa première « CP » à l’occasion du Prix du Haras d’El Jadida (CP-1.850m) une des épreuves les plus convoitées et les plus relevées de la saison, ce qui à priori, confirme qu’il est arrivé aujourd’hui à maturité, d’autant qu’il s’élançait ce jour-là avec le numéro 18 dans les stalles. De plus, les deux favoris du prochain « Moulay Abdellah » que sont Nifal Maamora (Nizam) et Asraa Oum Rabie (Asraa Min Albarq) étant absents ce samedi, on peut donc être certain que Rachid Hasnaoui, son propriétaire et éleveur ne va pas faire la fine bouche. Quant à son rival annoncé, il reste sur une bonne deuxième place dans le H.H. Sheikha Fatima Ladies Championship (CP-1.600m) qui s’est couru en avril dernier, mais malheureusement, il avait dû subir un contre-temps dans sa préparation (on l’imagine) car une dizaine de jours après cette sortie, le fils de General avait été déclaré non partant. Tenu en estime et souvent ménagé par son propriétaire-éleveur Mohamed Rabbah, il va donc être intéressant à retrouver pour cette rentrée après 4 mois d’absence, surtout que « Abdo » a été appelé pour le monter, ce qui inspire à lui accorder pas mal de confiance…..Quoi qu’il en soit, en cas de contre-performance de sa part ou même de l’autre favori (ce qui semble vraiment peu probable), Rahmamiate l’Atlas (Jinko) qui a régulièrement subi leur loi sans pour autant se montrer ridicule face à eux, ou encore Daoude-Ra (Gime a breack) lequel a hérité du succès récemment dans le Prix du C.C.C (CP-1.900m) après la disqualification du lauréat, ne se priveront pas pour récolter la palme.

Partager
LIRE AUSSI
J.C Pecout déclare ses couleurs
Le Grand Prix Moulay Rachid promu au rang de Listed PA
Prix Al Harraz (Inédits) : Trois Karimine sinon rien !