Hippisme

Prix Ezz El Arab (A) : Kerchera est toujours là


Ne parlez pas de retraite à Kerchera (Kerbella). A 8 ans -déjà- le champion de l’écurie Zakaria Hakam n’a rien perdu de sa superbe, ce qu’il a démontré vendredi dernier à Casa-Anfa en enlevant très sûrement le Prix Ezz El Arab (A-1.750m).

Doyen du peloton, de 2 ans, en compagnie de Jdidi (Akim de Ducor), Kerchera (Kerbella) n’en a pas moins démontré tout son potentiel pour s’imposer très sûrement à l’occasion de sa première sortie de l’année. Associé à Zouhair Madihi, avec qui il avait fait l’arrivée en novembre dernier sur ce parcours du Prix The President of The UAE Cup (ListedPA-1.750m), le champion de la Famille Hakam a démontré qu’il était toujours l’un des meilleurs pur-sang arabes du circuit, s’imposant pour la onzième fois de sa carrière (son cinquième succès au niveau A). “Le vieux tonton” qui compte également quatre succès de listed PA mais qui n’a finalement que 35 courses à son compteur, a profité de la lutte entre les différents animateurs, lui qui aime venir régler ses adversaires au sprint. Pour autant, est-ce une bonne nouvelle de le voir triompher à cet âge face à ce qui se fait de mieux chez les importés, notamment en précédant les deux 4 ans qui avaient relevé le défi ? Nous verrons bien. En tout cas, l’élève de Eric Legrix qui était entraîné par Eric Sotteau durant la première partie de sa carrière, chiffre désormais 1.757.000 dirhams sur son compte en banque, étant l’actuel PA importé le plus riche du circuit.

Un parcours idéal
Parti à sa main, Kerchera (Kerbella) a été maintenu à l’arrière garde dans un premier temps. Le partenaire de Zouhair Madihi s’est alors contenté de patienter en antépénultième position dans une course emmenée sur un bon rythme par Diabolo Hipolyte (Nashwan Al Khalidiah) et Adi de Saint Lon (Al Saoudi). Les deux animateurs ne se sont aucun cadeau devant mais Kerchera, sans faire un pouce de terrain en trop, s’est rapproché progressivement du groupe de tête, ne comptant plus que deux ou trois longueurs de retard sur les premiers dans le dernier tournant. Alors que ceux-ci, courageux en diable, ont commencé à baisser pied ensuite, le représentant de la Famille Hakam s’est décalé de leur sillage à l’entrée de la ligne droite, avant de leur prendre l’avantage dans les 300 derniers mètres. Adi de Saint Lon, dont le partenaire Amine Moughat a semblé particulièrement motivé par cette course, a conservé de justesse l’accessit d’honneur sur Diabolo Hipolyte qui a été légèrement contrarié par son rival à l’entame de la dernière ligne droite. L’une des deux 4 ans au départ, Hibal Al Mels (Nashwan Al Khalidiah) toujours vue en quatrième position, s’est emparée de la quatrième place aux dépens du gros outsider de l’épreuve, Jdidi (Akim de Ducor).

Une famille prestigieuse
Élevé en France au Haras de Mandore, Kerchera (Kerbella) est un fils de Cherazade (Dormane) laquelle compte trois succès en compétition et a donné naissance à neuf produits. Parmi ceux-ci, on peut citer Cheker (Kerbella) gagnant du Prix Tidjani (Gr3 PA-1.900m) voire Munzade (Munjiz) troisième de l’Al Rayyan-Prix Kesberoy (Gr1 PA-2.000m). Il s’agit d’une grande famille puisque la deuxième mère, Cherifa (Cheri Bibi) une des juments de bases de l’élevage de Watrigant, n’est autre qu’une soeur de Tidjani (Flipper) et a donné naissance à plusieurs juments de grandes qualités qui se sont révélées ensuite comme d’excellentes matrones, à l’instar de Djemila (Manganate) la mère de Majd Al Arab, Ziva (Dormane) la mère de Handassa, ou encore Djezika (Dormane) la mère du crack Mushrae.


Partager
LIRE AUSSI
GP de SAR le Prince héritier Moulay El Hassan (Gr.3-PA) : Moubna poursuit sa légende !
Zineb El Briouil : les chiffres à retenir
Top-Price de la vente de l’Arc, le Karimine, Insandi enflamme le ring !