Hippisme

Prix Al Attab (B) : Flûte Enchantée I rejoue sa symphonie


La 4 ans Flûte Enchantée I (Sensible) qui ne cesse de dévoiler des moyens, a signé une troisième victoire de rang mercredi à El Jadida en prenant le meilleur dans les 200 derniers mètres sur Amorezou (Zoubayd) et Wartesal (Il Warrd).

Parmi les temps forts au programme ce mercredi en terre doukkalie, le Prix Al Hattab (B-1.700m) avait réuni quatorze pur-sang anglais de 4 ans et plus du stud-book marocain. Bien sûr, il ne s’agissait que d’une course B, mais le lot réunissait plusieurs sujets de qualité, dont certains pourraient être revus au départ de A voire même de CP. Quatrième en novembre dernier du Grand Prix du Ministère de l’Agriculture (CP-2.400m), Flûte Enchantée (Sensible) qui avait prouvé sa grande valeur et semblait découvrir un bon engagement, y a signé une troisième victoire de rang, avec l’aide de Said Madihi qui la connaît par coeur. Longtemps placée en cinquième position le long de la corde, l’élève de Joel Seyssel qui se montre toujours un peu froide durant le parcours, a commencé à gagner des rangs au bout de la ligne d’en face, pour se retrouver aux prises avec Amorezou (Zoubayd) ainsi que Wartesal (Il Warrd) dans les 200 derniers mètres. Au final, la fille de Sensible, étalon dont la disparition représentante vraiment une perte importante pour les Sablons, a fait la différence très sûrement, gagnant son ticket pour les courses A. Sa dauphine, Amorezou a fourni également sa meilleur valeur en se classant au deuxième rang deux longueurs plus loin, devant le “Sedrati” Wartesal qui a longtemps animé les débats avant de plafonner un peu. Néanmoins, celui-ci n’évoluait pas sur sa distance de prédilection et à l’avenir, il faudra s’en méfier dans les bonnes courses sur le sprint.

Une descendante de Fairly Grey
Née et élevée au Haras Royal les Sablons, comme Amorezou (Zoubayd) deuxième à l’arrivée de ce Prix Al Attab, Flûte Enchantée I (Sensible) est une fille de Faraba (Daylami) la mère notamment de Farafortune (Soldier of Fortune) laquelle s’était bien comportée face à des sujets comme Maid In Waiting (Oasis Dream), Dream Gold (Sixties Icon) ou encore Striving (Koningstiger). La deuxième mère, Fairly Grey (Linamix) est une propre sœur de Fair Mix (Linamix) qui a la particularité d’avoir remporté le Prix Ganay (Gr1-2.100m) après avoir été acquis à réclamer chez André Fabre. Placée de Groupe 3 à 2 ans, Fairly Grey s’est révélée comme une excellente reproductrice, ayant notamment produit deux vainqueurs de Groupe, que sont Fairly Ransom (Red Ransom) et Graphite (Shamardal).


Partager
LIRE AUSSI
Bolunet : encore le tandem Manouar/Zabout
Darley Arabian Awards 2018: Bint Grine, sur le toit du monde !
France: nouveau sacre de M’hammed Karimine à l’international !