Hippisme

Poule d’Essai des Pouliches (CP) : Un match à la Coolmore-Godolphin


Quarante-huit heures avant la Poule d’Essai des Pouliches en France (Gr1-1.600m) va se jouer celle de Casablanca. Un match qui va naturellement opposer Karimin-Stud à Fal Stud, représentés tous deux par 50% des participantes au départ…. 

En dehors du Grand Prix de feu Sa Majesté le Roi Mohammed V (CP-2.400m) s’il y a bien une affiche à ne pas louper ce vendredi à Casablanca, c’est probablement celle-là : l’écurie de chevaux arabes la plus importante du Royaume affronte sa plus grande rivale dans la Poule d’Essai des Pouliches (CP-1.600m). Une “CP” qui ressemble ainsi à l’un de ces matches disputés en Europe entre grandes multinationales rivales, tels que ceux opposant parfois Coolmore à Godolphin chez les pur-sang anglais ou Al Shaqab Racing et le Yas Horse Racing Management chez les pur-sang arabes. Il faut dire que cette édition renferme peut-être le nom d’une légende….C’est en tout cas ce qu’espère le team “Karimine” qui va donc présenter la moitié des participantes (3 sur 6) dont Salma Nour Grine (No Risk Al Maury) déjà considérée par beaucoup comme une championne. En tout cas, l’élève de Eduardo Buzon devra l’être, car depuis que la SOREC a rehaussé progressivement la distance des Poules pour en faire aujourd’hui un véritable test de sélectivité, la version féminine des « Poules » a souvent sacré des éléments qui ont parcouru un chemin exceptionnel par la suite. Bint Grine (General) lauréate en 2017 et primée aux Darley Arabian Awards à Hollywood quelques mois plus tard, représentait d’ailleurs Karimin-Stud qui va donc aligner cette année une pouliche susceptible de suivre les traces de sa championne. Car en y regardant de près (forme, qualité, adversité, jockey, etc….) tout semble réuni pour voir Salma Nour Grine prendre aisément le pouvoir chez les pouliches de 3ans. Dès lors, le combat n’est-il pas déjà joué d’avance ?

Cachée, comme Moubna ?
L’an passé, c’est Moubna (Moubtassim) qui remportait cette épreuve, alors qu’elle ne comptait jusque-là que deux victoires de “C” et une de “E” en sept sorties. Depuis, celle que beaucoup avaient jugé à l’époque comme “moyenne” a parcouru un sacré bout de chemin en remportant deux Derby ainsi que le Moulay El Hassan (Gr3PA-1.900m). Ainsi, en partant de ce constat et vu le profil affiché par les pouliches du clan “Sedrati” cette année, la future lauréate de cette “Poule” pourrait bien emprunté le même chemin…Sait-on jamais……Mais en attendant l’arrivée de cette course principale, chacun aura noté que Stéphane Coerette a fait appel à Rachid Amenai pour monter Majra Fal (Majd Al Arab) et qu’il a surtout confié Berkhania Fal (Af Albahar) à Khalid Ibba. C’est d’ailleurs ce dernier qui monte traditionnellement les meilleurs chances de Coerette ; si bien que Berkania Fal semble être la dauphine désignée de Salmaa Nour Grine, tandis que le troisième atout de l’écurie Sedrati, Khalafat Fal (Yakhlef) confiée pour sa part à l’apprenti Mouhcine Lafram, ne possède qu’une chance secondaire avant coup.

Un match entre “Grine” ?
Comme dans toutes les “CP” auxquelles la casaque orangée prendra part au cours de cette Journée Mohammed V, M’hammed Karimine sera très bien armé. Car outre Salmaa Nour Grine (No Risk Al Maury) celui qui occupe actuellement le fauteuil de leader chez les propriétaires, sera également représenté par deux autres pouliches de qualité que sont Sahba de Grine (Af Albahar) et Nafissat Grine (Af Albahar). La première reste sur trois succès à un niveau inférieur mais peut bien faire en pareille société, alors que l’autre a toujours fait l’arrivée en neuf sorties. Par conséquent, M’hammed Karimine et le Docteur Azeddine Sedrati vont obligatoirement se partager le gâteau à l’arrivée, mais la priorité doit quand même être faite aux “Grine” tout comme à leur valeureuse et ambitieuse équipe.
Pour être complet, ajoutons quand même que dans la Poule d’Essai des Poulains (CP-1.750m) programmée 30 minutes plus tard, se prépare le même duel entre l’élevage de M’hammed Karimine (qui n’a que 6 ans) et celui du Docteur Azeddine Sedrati (âgé d’une trentaine d’années). En somme, des « Poules » qui pourraient se résumer en un match opposant la modernité à une certaine tradition.


Partager
LIRE AUSSI
France : Hajres engagé dans le Prix Dormane
France : La « Hakam » Bubble Art a quitté Freddy Head pour Antoine de Watrigant
France : M’hammed Karimine offre une victoire quasi-historique au Maroc