Hippisme

MEETING INTERNATIONAL DU MAROC : Qui seront les têtes d’affiches (PS) ?

Comme nous vous l’expliquions il y a quelques jours dans la première partie de ce dossier qui était consacrée à la Journée Internationale du Pur-sang Arabe : avec des sujets comme Aoun (Mahabb), Kanaan (Sarraab), Shadda’ad (Munjiz) mais surtout les participants étrangers du Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du pur-sang arabe (Gr3 PA-2.100m) Al Mouwaffak (Azadi), Hajres (Nizam), Taymour (Mahaab) ainsi que Akoya (Muqatil Al Khalidiah) les écuries marocaines auront sans doute quelques difficultés pour monter sur la plus haute marche du podium lors du second jour de ce meeting. En revanche, chez les pur-sang anglais, ce magnifique week-end devrait débuter avec plusieurs victoires aux couleurs locales. D’ailleurs, un signe ne trompe pas, celui que l’on considère déjà comme le grand espoir des courses marocaines, Oasis l’Atlas (Zanzibari) va sans doute offrir un pur moment de plaisir aux spectateurs du Prix Jean-Pierre Laforest/Critérium des 2 ans (INT-1.750m) le premier des quatre internationaux du jour. En sera-il de même à l’arrivée des trois suivants ? Pas impossible, les Think Twice (Bold Quest), Warscip (Il Warrd), Habbouba Atlas (Sowcasing) ainsi que les nouveaux représentants de M’hammed Karimine, Shinning Dawmn (Frankel) et Orientale (Smart Strike) possèdent tous une bonne chance pour le succès même si personne ne peut faire d’eux un coup « sûr ». Ajoutons quand même que le Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du pur-sang anglais (CP-2.400m) est réservé cette année aux seuls MOR. D’un côté c’est une superbe récompense pour nos éleveurs de tête comme le Haras Royal les Sablons ou le Jalobey de la Famille El Alami, d’autant que son allocation a été rehaussée. Mais au niveau international, la course pourrait bien perdre un peu de son aura, même en devenant l’épreuve la plus richement dotée de notre calendrier.

PRIX JEAN-PIERRE LAFOREST/CRITÉRIUM DES 2ANS (INT-1.750m) : Oasis l’Atlas, le Frankel des courses marocaines ?
Premier des quatre internationaux de cette journée consacrée exclusivement aux pur-sang anglais, le Prix Jean-Pierre Laforest/Critérium des 2 ans (INT-1.750m) sera sans doute le théâtre d’une course exceptionnelle. Un poulain exceptionnel prendra le départ : Oasis l’Atlas (Zanzibari) un élève de Taher Fellahi qui sera monté par Kacem Faddoul. C’est donc un moment rare auquel on devrait assister dès le début de ce superbe week-end, car le fils de Zanzibari est invaincu en trois sorties qu’il a toutes remportées de très loin, dans des chronos exceptionnels et sans jamais avoir à puiser dans ses réserves, notamment la dernière fois sur ce parcours, à l’occasion du Prix Spectacular Bird (A-1.750m) où il reléguait dans le lointain la lauréate du Prix Ahmed Lyazidi (CP-1.750m) Herked (Hermival) tout en devenant le premier poulain de l’histoire à descendre sous les 1″53 sur le parcours des 1.750 mètres de Casa-Anfa. Toute proportion gardée, naturellement, on pourrait presque déjà le surnommer le Frankel du circuit marocain, d’abord par la manière de ses succès, mais aussi à cause de sa casaque, car comme le crack du prince Khalid Abdullah, ce poulain qui appartient en copropriété à Kamal Daissaoui -le vainqueur de l’an passé avec Diva de l’Atlas (Literato)- évolue sous les couleurs de son copropriétaire saoudien, Fahed Saleh Al Siari. En tout cas, parmi ses adversaires de ce samedi, aucun d’entre eux ne semblent vraiment lui arriver à la cheville mais ce qui est intéressant de noter, c’est que deux concurrents viennent de France, Mister Vancouver (George Vancouver) ainsi que Winman In Grey (Rajsaman) deux élèves de Yann Barberot, estimés autour des 36 de valeurs par France Galop et qui vont nous permettre d’encore mieux le situer. De la même manière, il sera intéressant de juger avec plus de précision la représentante de l’écurie Zakaria HakamMiss Sloane (Kidnapping) facile lauréate de son unique sortie, mais qui aura sans doute fort à faire ici face au nouveau monstre du circuit.

LES AUTRES PARTANTS
Propriétaire Cheval Œillère Poids
PASSION RACING CLUB MISTER VANCOUVER X 56 STEPHANE PASQUIER
DAISSAOUI KAMAL MUSICIEN X 56 KHALID JBILOU
AL SIARI FAHED SALEH (A) OASIS L’ATLAS 56 KACEM FADDOUL
PASSION RACING CLUB WINMAN IN GREY 56 ALISON MASSIN
MASKY FREDERIC FARID AFREETAH 54.5 55,5 SAID MADIHI
KARIMINE M’HAMMED AGAIN WINNER 54.5 YOHANN JEAN-CLAUDE ANDRE BOURGOIS
KARIMINE M’HAMMED HABIBATY 54.5 HAKIM AMENAI
ECURIE ZAKARIA HAKAM MISS SLOANE 54.5 ZOUHAIR MADIHI
SEDRATI MOHAMED AZEDDINE MOON MEYER O 54.5 RACHID AMENAI
FARIAT NADA NUPTSE 54.5 MOURAD ZABOUT

GRAND PRIX DES PROPRIÉTAIRES (INT-1.900m) : Shining Dawn, d’emblée ?
En tout cas de monstre ou plutôt de Frankel (Oasis Dream) il en sera forcément question dans le Grand Prix des Propriétaires (INT-1.900m) ou tout du moins avant le départ de ce sommet de la saison pour les mâles de 3 ans puisque Shining Dawn (Frankel) sera son premier produit à se produire dans le Royaume. Appartenant également à la famille de Rule of Law (Kingmambo) un gagnant de Saint Léger (Gr1-2.900m) ce poulain a été acquis par M’hammed Karimine à la dernière vente du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe pour un montant de 40.000 euros (c’est Eduardo Buzon-Bobillo qui a signé le bon) avant d’être placé à l’entraînement en Espagne chez Alvaro Sotto. Son ancien entraîneur, Alain de Royer Dupré qui l’a beaucoup ménagé (seulement trois courses durant toute sa carrière) n’avait pas hésité à l’engager au départ de plusieurs classiques du circuit français (Jockey Club, Grand Prix de Paris). Du coup, en l’absence de véritable leader chez les poulains de 3 ans au Maroc, le fils de Frankel peut être vu comme le favori de cette course, d’autant qu’il est estimé en 38,5 de valeur par France Galop. Cela suffira-t-il pour gagner ? C’est fort probable, même s’il évoluera pour la première fois sur une piste en sable. Quoi qu’il en soit, une chose demeure acquise, il sera monté par Yohann Bourgois qui devra craindre en priorité chez ses adversaires jockeys, Rachid Amenai en selle sur Paco Souv (Paco Boy) un représentant du Docteur Sedrati qui a pas mal progressé ces derniers mois, mais aussi le leader au classement des pilotes, Abderrahim Faddoul qui sera quant à lui associé à Atlas (Colossus) un frère utérin de Sultan (Sensible) le seul MOR à avoir triomphé dans ce Grand Prix depuis sa création en 2012.

LES AUTRES PARTANTS
Propriétaire Cheval Œillère Poids
JALOBEY RACING ATLAS 58 ABDERRAHIM FADDOUL
LARAICHI ABD. (A) BOLUNET 58 OMAR LAKJAL
MASKY FREDERIC FARID (A) DARK HORSE 58 ZOUHAIR MADIHI
MOUNIAR MOHAMED (A) DIFLOTIA O 58 JAOUAD KHAYATE
HARAS ROYAL LES SABLONS HAPPY-BOY O 58 THAMI ZERGANE
ZINOUNE MOURAD (A) KING OF GRINE 58 AHMED LAKJAL
SEDRATI MOHAMED AZEDDINE PACO SOUV O 58 RACHID AMENAI
MASKY FREDERIC FARID (A) ROSENON 58 KACEM FADDOUL
KARIMINE M’HAMMED SHINING DAWN X 58 YOHANN JEAN-CLAUDE ANDRE BOURGOIS
ECURIE PANDORA RACING SIR EMILIO 58 STEPHANE PASQUIER

GRAND PRIX DES ÉLEVEURS (INT-1.750m) : Think Twice/Habbouba l’Atlas, le match ?
Comme dans les « Propriétaires » qui est l’équivalent pour les mâles de cette épreuve, aucune pouliche du stud-book marocain n’a remporté le Grand Prix des Éleveurs (INT-1.750m) depuis 2012, année de sa première édition et du triomphe de la « Jalobey «  Astrostar (Traditionnaly). La tâche s’annonce donc compliquée, mais pas impossible pour Think Twice (Bold Quest) la seule MOR au départ. En effet, bien qu’à sa décharge également, cette élève de Olivier Benoist effectue sa rentrée après avoir été touchée par la gourme durant l’été, la championne de Taher Baati possède une classe indéniable car double lauréate de « CP » durant le premier semestre face aux poulains. Montée par Zouhair Madihi qui aurait dû être associée théoriquement à Bauhinia (Mon Ali) puisqu’il est le premier jockey de l’écurie Zakaria Hakam, on peut donc en attendre une bonne performance à l’exemple de la Daissaoui Habbouba Atlas (Showcasing). Semblant très estimée et mise dans du coton par son entourage, il se murmurerait même que celle-ci soit d’une valeur similaire, voire supérieure à celle de sa compagne d’écurie, Light Refreshment (Lilbourne Lad) deuxième de cette épreuve l’an passé. Avec une telle indication, la voir préserver son invincibilité après des débuts victorieux dans une « D » n’aurait donc rien de surprenant, surtout que le style de son succès était plutôt convaincant. Du coup, avec Think Twice et « Habbouba » on peut estimer que les écuries marocaines sont bien garées dans cette 7ème édition du Grand Prix des Éleveurs, d’autant que du côté des visiteuses, aucune ne sort vraiment du lot. Reste que Land of Fire (Lope de Vega) s’annonce comme la meilleure chance parmi celles-ci. Son entourage, l’écurie Pandora Racing (Anthony Forde) a déjà gagné deux fois cette course avec Filly Medy (Medecis) et Great Baracouda (Doctor Dino) mais il lui sera quand même difficile d’en faire autant cette année.

LES AUTRES PARTANTS
Propriétaire Cheval Œillère Poids
ECURIE ZAKARIA HAKAM BAUHINIA 58 OLIVIER PESLIER
KARIMINE M’HAMMED BELLE PLANTE 58 GELABERT BAUTISTA JAIME
ALVARO URBANO ROLDAN FALCON’S VISION O 58 RICARDO FERREIRA SOUSA
CUAPRA MARISOL GIGI 58 MARTIN BORJA FAYOS
DAISSAOUI KAMAL HABBOUBA ATLAS 58 KACEM FADDOUL
ZINOUNE ABDELKADER (A) INDIAN WARS O 58 HICHAM LAKJAL
FAIQ MOURAD (A) LADY SHADOW 58 ABDERRAHIM FADDOUL
ECURIE PANDORA RACING LAND OF FIRE 58 STEPHANE PASQUIER
KARIMINE M’HAMMED NADA NADA 58 YOHANN JEAN-CLAUDE ANDRE BOURGOIS
BAATI TAHER THINK TWICE 58 ZOUHAIR MADIHI

GRAND PRIX DE LA SOREC-DÉFI DU GALOP (INT-2.400m) : Une première relevée
Pour fêter l’entrée du Grand Prix de la SOREC (INT-2.400m) comme étape dans le Défi du Galop, la compétition est passée cette année de 500.000 dirhams à 1.200.000 dirhams et a été ouverte aux importés. Pour la première fois également depuis la création des Journées Internationales en 2012, la SOREC a décidé d’affréter un avion pour les chevaux de l’étranger. Des efforts spécifiques qui devaient permettre d’attirer les meilleurs sujets possibles, ce qui semble avoir porté ses fruits pour ce Grand Prix, puisque cinq chevaux débarquent d’Europe avec des valeurs comprises entre 40 et 47, permettant de faire de cette épreuve l’une des plus relevées de ces quinze dernières années dans le Royaume. Le jour où le Maroc retrouvera donc comme dans les années 80 un Groupe 3 à son programme ou disons plutôt une Listed, ne semble plus très loin. Maintenant, malgré la qualité du lot, difficile de désigner le futur lauréat avant coup car Oriental (Smart Strike) qui vient d’être acheté par M’hammed Karimine, est certes la meilleure valeur du lot suite à un succès au niveau listed sur la piste de Craon (47), mais ce 4 ans d’origine japonaise, entraîné par Carlos Laffon-Parias et confié à Olivier Peslier, n’a jamais couru au delà de 1.900 mètres ni même gagné sur une piste en Sable. Ceci-étant, malgré toutes ces interrogations, il reste quand même possible d’en faire le favori, rien qu’en se basant sur la solidité de son entourage qui ne se déplace pas au Maroc à des fins touristiques. Quoi qu’il en soit, il faudra surtout opposer trois autres concurrents venus d’Europe à ce nouveau représentant du député-maire de Bouznika : Caravagio (American Post) deuxième de la précédente étape et 5ème de Groupe 3, Most Empowered (Soldier of Fortune) lauréate d’un récent quinté en France ainsi que Tuvalu (Shirocco) qui possède une ligne intéressante avec la regretté La Valkryie (Elusive City) laquelle a-ton vraiment encore besoin de le préciser, avait survolé l’an passé le Mohammed VI (INT-2.400m). Un Mohammed VI auquel aurait pu prendre part cette année le MOR Warscip (Il Warrd) mais dont l’entourage a finalement décidé de le présenter dans ce Grand Prix de la SOREC, c’est dire si son nouvelle entraîneur Fatmi Ech-Charty, le pense capable de réaliser une grande performance. Ceci étant, comme pour Kalimera (Kitten’s Joy) gagnante dernièrement du Bureau Permanent (CP-2.400m), il est difficile de l’imaginer avant coup, sortir une performance créditée entre 42 et 46, soit le niveau probablement requis pour monter sur le podium.

LES AUTRES PARTANTS
Propriétaire Cheval Œillère Poids
KARIMINE M’HAMMED ORIENTAL 59.5 OLIVIER PESLIER
JEANNERET PHILIPPE/ MOHSEN BENHAMOUDA CARAVAGIO 58 MATHIEU ANDROUIN
ER RACHIK TARIK DREAM GOLD X 58 ABDELKADER EL KANDOUSSI
THIEBART EMILIE ISON 58 MICKAEL FOREST
PASSION RACING CLUB MORE THAN THIS X 58 JEROME CABRE
JALOBEY RACING SHOGUN 58 FRANCOIS-XAVIER BERTRAS
ATLANTIC RACING (A) STRIVING O 58 ABDERRAHIM FADDOUL
CUADRA SANTA BARBARA . TUVALU 58 GELABERT BAUTISTA JAIME
SEDRATI MOHAMED AZEDDINE WARSCIP O 58 RACHID AMENAI
AL SIARI FAHED SALEH (A) KALIMERA 56.5 KACEM FADDOUL
DAISSAOUI KAMAL (A) LIGHT REFRESHMENT 56.5 AHMED LAKJAL
MOUKNASS AHMED MOST EMPOWERED 56.5 STEPHANE PASQUIER

GRAND PRIX DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI (CP-2.400m) : Famous Mark le mériterait
Le Grand Prix de la SOREC-Défi du Galop (INT-2.400m) étant devenu cette année une épreuve internationale pour trois ans et plus, il était donc logique que les conditions de course du Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (CP-2.400m) évoluent elles aussi, pour ne pas que ces deux Grand Prix entrent en concurrence. Logique également que son allocation soit rehaussée de plusieurs dizaines de milliers de dirhams, afin d’en faire la compétition la plus richement dotée de cette journée (1.300.000 dirhams). En tout cas, c’est une belle récompense pour nos meilleurs éleveurs qui sont les premiers fournisseurs de chevaux sur le circuit et pour qui ce changement représente une réelle aubaine. D’ailleurs, ils ont joué le jeu en majorité puisque cette nouvelle édition du Grand Prix Mohammed VI  a attirée quasiment tous les meilleurs nés et élevés d’âge, ce qui devrait nous permettre d’assister à une grande course. Parmi eux, le champion du Jalobey RacingFamous Mark (Mr Sidney) qui a repris beaucoup de fraîcheur, sera notre favori. Quadrupède exceptionnel, pétri de talent et possédant une accélération finale dévastatrice, le 6 ans de la Famille El Alami est tout simplement l’un des meilleurs chevaux de l’histoire des courses marocaines. Dès lors, s’il y a bien un cheval au départ qui mériterait de remporter un « Mohammed VI » pour l’ensemble de sa carrière et toutes les émotions qu’il nous a offertes, c’est bien lui. Mais voilà…..Les 2.400 mètres qu’il n’a jamais abordés peuvent représenter le bout du monde : mais lui et son fidèle partenaire Abderrahim Faddoul savent bien où se trouve le poteau d’arrivée sur l’hippodrome de Casa-Anfa; même si tous deux n’avaient pas réussi à remonter Lislounja (Jalis) dans le Grand Prix de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan (CP-2.100m) en juin dernier. Mais un Moulay El Hassan n’est pas un Mohammed VI. Quoi qu’il en soit, bien que moins populaire et titrée que Famous Mark qui pourra compter ici sur deux compagnons d’écurie , Lislounja n’en est pas moins une jument de qualité. Troisième la dernière fois du Grand Prix de feu Sa Majesté le Roi Hassan II (CP-2.100m), elle sera une nouvelle confiée à Zineb El Briouil qui lui étaient déjà associée lors de son plus grand succès. Capable d’aller de l’avant, la jument devrait à nouveau jouer un premier rôle, mais comme son rival, cette représentante du Haras Royal les Sablons ne possèdent aucune référence sur la distance de 2.400mètres. En tout cas, une victoire de « Zineb » dans le Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI avec une jument des Sablons, serait un coup de pub formidable pour l’image des courses marocaines. Précisons que les deux compagnons d’écurie de la jument, Qazwin (Zoubayd) et Az-Zubayr (Sensible) qui viennent de la devancer dans le Grand Prix de feu Sa Majesté le Roi Hassan II, possèdent également une belle chance pour le succès, d’autant qu’eux, ont déjà prouvé finalement qu’ils tenaient les 2.400mètres. Une distance qui devrait convenir aussi à la petite cendrillon de l’épreuve, Souriante de Grine (Falco) laquelle sera confiée à Olivier Peslier, qui devrait finir dans la ligne droite après avoir longtemps patienté à l’arrière garde du peloton……

LES AUTRES PARTANTS
Propriétaire Cheval Œillère Poids
HARAS ROYAL LES SABLONS AZ-ZUBAYR 58 SAID MADIHI
ECURIE ZAKARIA HAKAM DO WELL 58 ZOUHAIR MADIHI
JALOBEY RACING FAMOUS MARK 58 ABDERRAHIM FADDOUL
HARAS ROYAL LES SABLONS QAZWIN 58 THAMI ZERGANE
JALOBEY RACING SALMANAZAR 57 STEPHANE PASQUIER
JALOBEY RACING SOLITARIO 57 FRANCOIS-XAVIER BERTRAS
KARIMINE M’HAMMED LATE GRINE O 56.5 YOHANN JEAN-CLAUDE ANDRE BOURGOIS
HARAS ROYAL LES SABLONS LISLOUNJA X 56.5 ZINEB EL BRIOUIL
FARIAT NADA SOURIANTE DE GRINE 55.5 56,5 OLIVIER PESLIER

Partager
LIRE AUSSI
Prix Al Harraz (Inédits) : Trois Karimine sinon rien !
Billet : vers la création d’une Triple Couronne Marocaine ?
Fabuleux coup de quatre du docteur Sedrati !