Hippisme

Journée du Prince Héritier : Le verdict des quatre autres “CP”


Avec Atlas (Colossus) et Al Noury (No Risk Al Maury), l’autre éclair de classe de cette somptueuse réunion se nomme Dynamite Mus (Kentucky Dynamite). La représentante de Zoubida Belfakir a enfin obtenu son premier titre de Course Principale (CP). Elle le méritait tant.

Prix Zenith (CP) : Dynamite Mus affole les aiguilles du chronomètre
Dans ce Prix Zenith (CP-1.750m), Dynamite Mus (Kentucky Dynamite) a réalisé un numéro pour décrocher sa première “CP” en compagnie de Thami Zergane. En effet, en faisant afficher 01’51”42, l’élève de Mohamed Algarch est devenue le pur-sang anglais le plus rapide de l’histoire sur ce parcours des 1.750 mètres de Casablanca. Une ascension fulgurante pour cette 5 ans. Un peu comme le grand leader actuellement au classement des propriétaires, M’hammed Karimine. Et pour employer un terme propre au chef de l’état français -Emmanuel Macron- la représentante de Zoubida Belfakir a même été “Jupitérienne” en triomphant de bout en bout. Le signe d’un caractère toujours dominateur et autoritaire. D’ailleurs, il fallait vraiment beaucoup de qualité pour s’accrocher à ses basques. N’oublions pas que cette GB s’était quand même élancée favorite pour certains, lors du récent Mohammed V (CP-2.400m). 

Prix de l’Elevage (CP) : Colosex sauve l’honneur de la casaque Sedrati
Premières ! Colosex (Colossus) vainqueur surprise du Prix de l’Elevage (CP-1.900m) restera comme le premier porteur de la casaque Sedrati à remporter une “CP” chez les pur-sang anglais nés en 2016 et désormais âgés de 3 ans. Il était temps. Mais plus important encore : l’élève de Fatmi Ech-Charty a offert au Docteur Azeddine Sedrati un premier succès de course principale en tant que propriétaire cette saison. Certes, cette épreuve n’était sans doute pas d’un niveau exceptionnel, mais inutile quand même de dénigrer le poulain. Sous la selle de Youssef Laamangar, il a fini le plus vite dans la ligne droite, devançant assez sûrement le “Hakam” Zender (Zack Dream) et l’autre porteur de la casaque Sedrati, Torosery (Toronado). Le fils de l’étalon des Haras Nationaux, Colossus (Danehill) a permis ainsi à son père de signer le premier de ses deux magnifiques succès obtenus lors de cette réunion de gala.

Prix des Haras Nationaux (CP) : Fath Grine, comme dans la Poule
S’il s’est illustré un peu partout depuis ses débuts en piste, Fath Grine (Shart Al Khalidiah) a souvent réussi sur les 1.750mètres de Casablanca. Sous la selle de Martin Borja Fayos, il l’a encore prouvé en remportant sa deuxième victoire de “CP” sur ce parcours, à l’occasion du Prix des Haras Nationaux (CP-1.750m). Vainqueur la saison passée de la Poule d’Essai des Poulains (CP-1.750m) avant de se classer quelques mois plus tard à la cinquième place du Grand Prix de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid (CP-1.750m), le représentant de M’hammed Karimine a permis à tout son entourage de briller pour la première fois dans cette belle course principale (pour pur-sang arabe de 4 ans du stud-book marocain). Après avoir fait belle impression dernièrement, l’élève de Eduardo Buzon a répondu ainsi présent en devançant Duma Al Boraq (Burning Sand) et Zeyna Maamora (General) d’environ deux longueurs…. Azaz Al Boraq (Dormane) vainqueur cette année à deux reprises au niveau des “CP” et installé à juste titre parmi les favoris de l’épreuve, n’a pu faire mieux que quatrième quant à lui.

Prix Ibn Sina (CP) : Fitrayn, le boss chez les anglos
Si les âpres combats peuvent mettre un terme à la carrière d’un sujet ordinaire, ils tirent bien souvent les cracks vers le haut. Vainqueur de sa première « CP » à l’âge de 3 ans aux dépens déjà d’une certaine Ally (Mon Ali), Fitrayn (Husayn) a triomphé pour la deuxième fois de la saison à ce niveau après avoir remporté en mars dernier la Coupe de Vitesse (CP-1.200m). Associé à son fidèle partenaire Abdelkader El Kandoussi, le crack de Abdeljabbar Boumelha  a fait sien pour la deuxième fois le Prix Ibn Sina (CP-2.100m) qu’il avait déjà enlevé la saison passée. Ce jour-là, il devançait déjà du minimum la championne de la Famille Hakam, Ally qui l’aura encore repoussé jusqu’ici dans ses derniers retranchements. Un duel que l’élève de Mustapha El Kandoussi mène désormais par 13 buts à 7 face à sa grande rivale.


Partager
LIRE AUSSI
Limites inconnues de la propre sœur du crack Djarnizam Maamora !
Réunion des Courses Premium : les favoris de la rédaction !
Prix El Qada (A) : Moubna, la n°2 mondiale raccourcie