Hippisme

Joël Seyssel et ses “drôles de demoiselles”


Depuis six ou sept ans, il arrive parfois que quelques jockeyttes marocaines soient vues en course contre leurs homologues masculins. Cette présence est due en partie au travail du mythique entraîneur, Joël Seyssel. En effet, dans le Top 10 de sa profession, il est le technicien à avoir fait le plus souvent confiance à des filles en compétition. Par exemple, il n’hésite jamais à associer une de ses meilleures juments à Zineb El BriouilLislounja (Jalis) avec qui cette dernière avait remporté l’édition 2018 du Grand Prix du Prince Héritier Moulay El Hassan (CP-2.100m). Mais ce lundi, sur l’hippodrome de Khemisset, le metteur au point du Haras Royal les Sablons va encore réaliser un petit exploit et réussir l’inédit dans ce domaine, puisque sur les quatre sujets qu’il présentera au départ du Quinté plus du jour, trois vont être associés à des demoiselles. Il s’agit de trois pouliches de trois ans inédites qui seront confiées respectivement à Zineb El Briouil (20 ans), Safaa Ben Habba (19 ans) et Houda Lambarki Drissi (22 ans). S’il est donc difficile d’estimer leurs chances avant coup, il reste toujours possible de souhaiter à ces trois amazones une bonne course et d’espérer que tout se passe bien pour elles sur la piste. En tout cas, tirons une fois encore notre chapeau au professionnel français qui, durant les dernières saisons, n’a cessé de démontrer que les marocaines avaient également leur place dans les pelotons.


Partager
LIRE AUSSI
Prix Nerja (B) : Russiazi tout à la fin
Prix Med Zerktouni (CP) : Adi de Saint Lon en crack
Billet : Bientôt la barre des 800 pour Jaouad Khayate