Autres Sports

JO d’hiver. Azimani-Lamhamdi, briseurs de glace

Pour ceux qui attendaient que Samir Azimani et Adam Adam Lamhamedi ramènent quelques précieux pendentifs métalliques dans leur bagages, passez votre chemin.

Lors des Jeux Olympiques d’hiver, organisés à PyeongChang en Corée du Sud, les deux athlètes marocains ont respectivement terminés 111e du 15 km ski de fond et 53e au Slalom géant. Des performances très modestes certes, mais qui présagent des jours meilleurs pour les sports d’hiver marocains.

Ils ont montré la voie

Concernant Azzimani, l’aventure s’arrête peut-être là. Du haut de ses 40 ans, il a marqué l’histoire en devenant le premier athlète à se qualifier pour deux éditions différentes. À Vancouver en 2010, il était engagé en slalom et en géant et en ski de fond à Pyeongchang.

Pour sa part, le jeune Lamhamedi a également participé à ses deuxièmes JO, après Sotchi en 2014. À 22 ans, il a un palmarès long comme un bras: champion olympique de la Jeunesse en 2012 à Innsbruck, il compte pas moins de 51 médailles, dont 22 en catégorie des seniors.

Ces deux sportifs ont brisé la glace, montrant que dans la vie il n’y a pas que le foot et que les Marocains peuvent briller ailleurs, loin des pelouses.

Imaginez, un seul instant, nos compatriotes présents dans toutes les disciplines sportives. Un tennisman dans le Top 20 mondial. Un basketteur qui fait les beaux jours d’une franchise américaine de NBA. Ou mieux encore, un pilote made in Morocco, qui signe dans une écurie de Formule 1. Chez Mercedes AMG, par exemple, aux côtés du champion du monde en titre, le Britannique Lewis Hamilton, ou dans une autre équipe. Cela serait impressionnant. Non?

Partager
LIRE AUSSI
Sénégal. Accusé de menaces de mort, El-Hadji Diouf a été libéré
David Rivière remporte le Tour du Maroc de cyclisme
Vidéo: Badr Hari renaît et défie Rico Verhoeven