Hippisme

Grand Prix Sheikh Zayed (Listed PA) : Deux visiteurs français pour effrayer Kerchera

Meilleur pur-sang arabe actuellement sur le circuit marocain, le champion Kerchera (Kerbella) se mesurera, ce mardi après-midi, à Metrag (Amer) et Aoun (Mahabb) deux tricolores de grande qualité…

Cannibalisé l’an passé par l’écurie de Kamal Daissaoui qui plaçait ses trois représentants aux trois premières places, le Grand Prix Sheikh Zayed Ibn Soltane Al Nahyan (Listed PA-1.900m) invite douze concurrents ce mardi sur l’hippodrome de Marrakech qui devra malheureusement s’accommoder de l’absence du champion de M’Hammed Karimine, Diabolo Hypolite (Nashwan Al Khalidiah) héros du Grand Prix de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan (Gr3 PA-1.900m) mais dont l’entourage a choisi de bifurquer par l’Espagne avec une participation à la Sheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan Cup (Listed PA-1.500m) au début du mois prochain sur l’hippodrome de Séville. Un forfait rendant encore un peu plus délicate la tâche de l’élite locale qui aura sans doute fort à faire face aux deux visiteurs français, même si Kerchera (Kerbella) dont l’entraîneur Eric Legrix affiche des statistiques impressionnantes cette année, semble avoir une belle carte à jouer. Avec 84% de réussite dans les trois premiers en 2018, le professionnel français peut en effet s’attendre à voir le fils de Kerbella réaliser une grande performance, le champion des Héritiers de Zakaria Hakam, vainqueur dernièrement du Prix Ouarzazate (Listed PA-1.900m) et quadruple lauréat au niveau Listed PA, pouvant d’ailleurs légitimement revendiquer l’ascendant sur les autres concurrents marocains, et ce, même si parmi ceux-ci figurent plusieurs éléments de grande valeur, tels la ‘’Daissaoui’’, Enigma Al Coyan (Shart Al Khalediah) gagnante d’un Derby à 3 ans (CP-1.700m) son compagnon d’écurie, Bachar de Carrere (Kerbella) deuxième de cette course en 2017 et toujours capable de se transcender lors des grands rendez-vous, ou encore la rentrante de classe, Bint Grine (General) fraîchement récompensée lors des Sheikha Fatima Bint Mubarak Ladies Awards, sans oublier Autza (Jaman), Jazzar (Mahabb) et même Amenvol (Amenhemat). Seulement voilà, cette épreuve ayant des allures de Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de printemps, accueille un duo français qui s’annonce particulièrement redoutable, bien que les deux sujets le composant, n’ont plus couru depuis novembre dernier et leur tentative lors du Meeting International du Maroc. De Mont-de Marsan, tout d’abord, débarque le 4 ans Aoun (Mahabb) un représentant du Yas Horse Racing Management (Sheikh Mansour Bin Zayed Al Nahyan) entraîné par Antoine de Watrigant et absent depuis son accessit d’honneur obtenu dans le Grand Prix de SAR le Prince Moulay Rachid (INT-1.900m) alors qu’il restait sur une flatteuse troisième place à l’arrivée de la Qatar Coupe de France des Chevaux Arabes (Gr1 PA-1.600m-turf). Ensuite, de Royan-La Palmyre, place forte des courses de chevaux arabes et de l’obstacle en France, provient le très bien né Metrag (Amer) un élément de l’écurie Al Shaqab Racing (Sheikh Joaan Al Thani). Cet élève de Thomas Fourcy qui n’est n’autre que l’un des propres frères du crack Ebraz (Amer) est plus âgé que l’autre tricolore et portera plus de poids que lui, mais il faut également s’en méfier comme de la peste, car il avait remporté l’édition 2016 du Mohammed VI (Gr3 PA-2.100m) avant de finir bon deuxième de ce même Groupe 3 PA l’an passé, devançant alors nettement celui qui sera le favori des marocains ce mardi.
Visiteurs français ou Kerchera : il va donc falloir choisir !

Partager
LIRE AUSSI
Grand Prix des Haras Nationaux : Asraa Oum Rabie n’a pas manqué sa cible !
H.H Sheikha Fatima Bint Moubarak : Asraa Oum Rabie et Semlali tiennent leur graal !
Nouvelle razzia du docteur Sedrati !