Hippisme

GP Moulay El Hassan (CP) : Atlas est bel et bien la nouvelle star


Vendredi dernier à Casa-Anfa, Atlas (Colossus) a écrit une page importante des courses marocaines en signant le premier doublé Mohammed V-Moulay El Hassan sous la selle de l’un des jockeys les plus en verve du moment : Yohann Bourgois. Chez les purs-sang anglais, le nouveau champion de l’écurie Jalobey Racing s’annonce désormais comme l’une des grandes vedettes du second semestre.

Vendredi dernier sur l’hippodrome de la capitale économique, Atlas (Colossus) a réussi là où tous les meilleurs nés et élevés de sa décennie avaient échoué. Il l’a fait : ce doublé Grand Prix de feu Sa Majesté le Roi Mohammed V (CP-2.400m) – Grand Prix de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan (CP-2.100m). Et dans le contexte suivant : il y a encore deux mois, ce 4 ans n’avait toujours pas inscrit son nom au palmarès d’une course principale. Parvenir à un tel exploit, nous permet donc, sans aucun doute, de mieux se rendre compte de ses progrès mais surtout de sa virtuosité.

Atlas supplée Famous Mark
L’écurie Jalobey Racing présentait deux de ses représentants : Atlas (Colossus) et l’extraterrestre Famous Mark (Mr Sidney) au départ de ce Grand Prix qui était le temps fort au programme de cette somptueuse réunion. Si le dernier nommé, vainqueur devant son rival du Grand Prix de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid (CP-1.900m) en mars dernier, avait les faveurs des pronostics et du jockey-maison Abderrahim Faddoul, il n’a pu se hisser à l’une des trois premières places, laissant les honneurs à l’autre élève de Serge Gerard, Atlas qui retrouvait Yohann Bourgois en selle pour l’occasion. 

Atlas, assez sûrement
Comme escompté, le petit lot de sept concurrents a vite été animé par la tenante du titre, Lislounja (Jalis) adepte des fuites en avant sous la selle de Zineb El Briouil. Longtemps attentiste dans son sillage, le futur lauréat s’est porté à son extérieur au bout de  la ligne d’en face, tout comme Can Vocifer (Canford Cliffs) venu en troisième épaisseur dans le dernier tournant. Une splendide lutte s’est alors engagé et Atlas a pris seul le meilleur sur ses deux rivaux qu’il a finalement devancé assez sûrement. La deuxième place a été conservée par la grande animatrice, aux dépens de Can Vocifer qui confirme ses récents progrès. Et la 4ème place ? C’est le compagnon d’écurie du lauréat et favori de la compétition, Famous Mark (Mr Sidney) qui s’en est emparé. Le multiple vainqueur de course principale n’a pu rééditer l’exploit qu’il avait réalisé dans cette « CP » en 2017, concluant tout de même non loin du trio de tête.

Quelques jours de repos
Devoirs de vacances…..Comme beaucoup d’écoliers, Atlas (Colossus) qui compte désormais six victoires et trois accessits en dix sorties, va devoir en faire pour pouvoir être au top cet automne. Donc, pas d’école et de compétitions pour lui, mais un été qui s’annonce sans doute studieux en vue du GP de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (CP-2.400m) l’épreuve la plus richement dotée de notre calendrier. 

La SOREC à l’honneur
Frère utérin du champion Sultan (Sensible) mais aussi de Hirohito (Exceed and Excel) qui s’était principalement imposé dans le « Moulay Rachid » en 2012, Atlas est donc issu de Hula Hands (Rahy) ainsi que de l’étalon des Haras Nationaux, Colossus (Danehill) dont la première génération de MOR n’a que quatre ans. Du coup, on peut estimer que la SOREC a vraiment réalisé une belle opération avec ce représentant de l’écurie Jalobey Racing, puisque c’est elle qui a importé le père de Atlas au Maroc.

28/06/19 Casa-anfa : le nouveau champion de Jalobey Racing, Atlas (Colossus) réalise le doublé en remportant en premier temps le Grand Prix le Roi Mohamed V ainsi aujourd'hui le Grand Prix de SAR Le Prince Héritier Moulay El Hassan dans un très bon style , il a devancé la représentante du Haras Royal les Sablons, Lislounja (Jalis) qui a réalisé une très belle course en compagnie de Zineb El Briouil.

Publiée par Derby Hippisme sur Vendredi 28 juin 2019


Partager
LIRE AUSSI
Prix Chatby (C) : À la fin, c’est Misswarda qui l’emporte !
Où en sont exactement les socioprofessionnels ? Derby fait le point à mi-parcours
Débuts victorieux du frère de Sultan !