Hippisme

Gran Premio Valderas (INT) : Kodiak West la plus forte, les marocaines Eudoxia et Soupha pas ridicules

Dimanche à Madrid, les représentantes de l’écurie Karimine, Eudoxia et Soupha n’ont pu réussir l’exploit de triompher dans le GP Valderas. Elles se sont quand même classées au 3ème et au 7ème rangs de cette course internationale, remportée très sûrement par la française, Kodiak West.

Venu de France et plus particulièrement de Chantilly, l’entraîneur espagnol Mauricio Delcher-Sanchez effectuait sans doute le déplacement avec de grosses ambitions, son élève Kodiak West (Kodiac) n’ayant trouvé qu’une placée de Groupe 3 dernièrement pour la devancer. De fait, la victoire de la fille de Kodiac, montée par Jose-Luiz Martinez et partie à la côte de 5,3/1, n’est pas vraiment une surprise. 

Contrainte de voyager le nez au vent, sur une troisième ou une quatrième ligne, la future lauréate a longtemps galopé à distance de l’animatrice Shaya (Invincible Spirit) suivie par l’élève de Eduardo Buzon-BobilloSoupha (Rip Van Winkle), Falcon’s Vision (Pivotal) et Tenue de Soiree (Most Improved). A l’entrée de la ligne droite, sur une splendide accélération, la protégée de Mauricio Delcher-Sanchez s’est rapprochée vivement sur la ligne des chevaux de tête, seule Soupha donnant un court instant l’illusion de pouvoir la contrer. A mi-ligne droite, la fille de Kodiac a encore allongé ses foulées pour l’emporter d’une franche longueur, la représentante de l’écurie Karimine se faisant finalement subtiliser la deuxième place par Ategorrietta (Rip Van Winkle). Celle-ci, qui avait remporté le Gran Criterium (INT-1.600m) et qui s’annonçait comme la meilleure chance de Guillermo Arizkorreta Eloseguy, a comblé pas mal de terrain dans les 200 derniers mètres. Mais à aucun moment, elle n’a pu faire illusion pour le succès. A noter que la favorite de l’épreuve, Lozoya (Declaration of War) a quant à elle fortement déçu. L’élève de Christophe Ferland s’est classée au onzième rang, après avoir rapidement rendu les armes dans la ligne droite.

Des noms familiers sur le circuit marocain
Sans doute heureux de triompher dans son pays d’origine, Mauricio Delcher-Sanchez a inscrit son nom pour la 2ème fois au palmarès de cette épreuve, quatre ans après le succès de Filly Medy (Medicis). L’entraîneur espagnol n’est pas un inconnu au Maroc, puisqu’il est le co-éleveur de Nada Nada (Authorized) qui appartient à l’écurie Karimine. Il en est de même pour le partenaire de Kodiak West, Jose-Luiz Martinez qui s’était imposé dans le Mohammed VI (INT-2.400m) avec Arkaitz (Pyrus).

Le deuxième produit de Violet’s Gift
Kodiak West (Kodiac) qui porte les couleurs de Jose Maria Moldonado, est le deuxième produit d’une fille de Cadeaux Genereux, Violet’s Gift (Cadeaux Genereux) qui s’était montrée assez modeste en compétition en Angleterre sous la houlette de James Fanshawe. Au terme de cinq sorties, elle avait ponctué sa carrière par une quatrième place à Yarmouth, avant de n’être vendue chez Tattersalls qu’au prix de 13.000 euros en septembre 2014. Trois plus tard, sa fille avait fait monter les enchères à 25.000 euros sur le ring du spécialiste anglais de la vente de chevaux. L’acheteur ? Jose Maria Moldonado, son propriétaire qui a donc eu le nez creux en investissant sur cette pouliche….

Un déplacement fructueux pour les oranges fluo
Malgré une bravoure certaine, Soupha (Rip Van Winkle) et Eudoxia (Pedro the Great) n’ont donc pas réussi à remporter le graal à Madrid. La première citée a perdu l’accessit d’honneur sur le fil, tandis que sa compagne d’écurie s’est montrée courageuse pour conserver la septième place. Elles ne seront donc pas les premières pouliches entraînées au Maroc à remporter la Poule d’Essai Espagnole, trois ans après la troisième place de la représentante du team Atlantic Racing, Mint That Girl (Ad Valorem). Le dénouement de l’épreuve peut néanmoins satisfaire le clan Karimine, d’autant que dans la ligne droite, Soupha qui s’est élancée à la côte de 32/1, n’a jamais vraiment baissé de pied. En réalité, il n’aura manqué qu’un peu de réussite à la partenaire de Yohann Bourgois pour faire mieux. Ajoutons que M’hammed Karimine a quand même eu le privilège de voir ses couleurs briller au cours de cette réunion. La bien nommée, Belle Plante (Planteur) a cueilli son premier succès dans le Premio Manola (C-2.100m). Le détenteur de la casaque orange fluo est ainsi parvenu à marcher sur les traces de l’écurie Jalobey Racing et de la Famille Sedrati, qui avaient brillé avec Papillon Rose (Indian Danehil) et Blue Denim (Singspiel) en Espagne, lors des éditions 2007 et 2008 de la Mijas Cup (INT-2.200m).

Malgré le manque d'expérience sur les pistes en gazon, la représentante de l'écurie Karimine M'hammed, Soupha (Rip Van Winkle) a pu obtenir une bonne troisième place dans le Grand Prix Valderas à Madrid. Quant à sa compagne de Boxe Eudoxia (Pedro The Great) a fini à la cinquième place.

Publiée par Derby Hippisme sur dimanche 8 avril 2018

Partager
LIRE AUSSI
France (PA) : Talent certifié pour Baseel et Fettah du Loup
Les ‘’Kandoussi’’ ont vu double !
Réunion PMU – Prix Dancehall (B) : Dijerac, encore dans les bacs ?