Hippisme

Fahed Saleh Al Siari, 2018 une année exceptionnelle !

Après environ deux ans d’absence, l’écurie de Fahed Saleh Al Siari réalise pour le moment une première moitié de saison 2018 tonitruante, ponctuée de treize victoires dont une au niveau des courses principales. Le propriétaire saoudien et bel et bien de retour !

Le 24 avril dernier, Derby titrait « Fahed Saleh Al Siari, le grand retour » soulignant ainsi le come-back du propriétaire saoudien. Même si nous avions publié ce portrait avec l’intime conviction que son écurie réaliserait un bon printemps, nous n’imaginions pas un seul instant qu’elle obtiendrait autant de réussite. Car, deux mois plus tard, son propriétaire qui fait courir au Maroc depuis 2014 arrive à des altitudes jamais atteintes pour lui. En quelques semaines, sa casaque a enchaîné les succès et a renoué avec la palme au niveau des courses principales samedi dernier sur l’hippodrome de Khemisset. Jamais depuis son apparition sur le circuit, il n’avait gagné autant de courses en une saison, si bien qu’au soir de ce lundi 25 juin, ses représentants ont franchi le poteau en tête à 13 reprises et ont pris 20 accessits, soit un taux de réussite à la gagne et à la place de l’ordre de 63%. N’en jetez plus, la coupe est pleine !

Gagnante du Prix Zemmour (CP-1.800m) samedi sur l’hippodrome de Khemisset, l’invaincue Cloistered (Clodovil) a permis à Fahed Saleh Al Siari de renouer avec le succès au niveau des « CP »

Une jolie armada
Alors, comment expliquer une telle réussite ? Tout d’abord, il faut rappeler, que depuis le début de l’année, il s’est associé avec Kamal Daissaoui sur plusieurs coursiers. Alors forcément, coopérer avec le propriétaire numéro 1 au Maroc de cette décennie, est un gros plus. C’est notamment le cas sur Cloistered (Clodovil) récente lauréate du Prix Zemmour (CP-1.800m) et sans doute prétendante au Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (INT-2.400m). On peut citer également Cicada (Holy Roman Emperor) elle aussi toujours invaincue dans le Royaume et qui devrait tenter sa chance vendredi dans le Prix Zenith (CP-1.750m). Sa réussite peut également s’expliquer par le fait qu’il ait pas mal investi et eu la main heureuse avec ses achats en fin de saison dernière, ayant notamment la chance d’être conseillé par le courtier tunisien Zied Romdhane, un proche également de Kamal Daissaoui….

Zied Romdhane, à gauche sur la photo

Taher Fellahi et Abdo, les artisans de ce succès
Sa réussite dans les courses de chevaux n’est pourtant pas nouvelle. Il possédait par le passé, une grosse écurie en Arabie-Saoudite, son pays d’origine. D’ailleurs, dès son arrivée sur le circuit marocain, il avait eu l’occasion de se distinguer au niveau des courses principales, même s’il s’est ensuite montré plutôt discret durant deux saisons. Aujourd’hui, il est particulièrement bien entouré et seize chevaux ont couru pour lui depuis le début de l’année. Son entraîneur est le jeune et talentueux Taher Fellahi qui a longtemps travaillé aux côtés de Thami Cherkaoui. Enfin, précisons que la vedette des pelotons « Abdo » est appelé le plus souvent pour monter ses chevaux, ce qui participe également à sa réussite. 

Partager
LIRE AUSSI
Prix Pierre Pelissard (A): Dragkey a dragué les deux plus belles nanas !
Prix Ibn Sina : Fitrayn signe une seconde CP !
Arish peut doubler la mise !