Botola PRO

En pleine crise de résultats le MAT dénonce les injustices


Le Moghreb Club historique de Tétouan viole finalement le silence et dénonce les injustices d’arbitrage dont il a souffert au long de son parcours dans la compétition de la Botola 2018- 2019.

En effet, plusieurs fautes commises par divers arbitres de la botola professionnelle Marocaine ont influencé les résultats acquis par le MAT ainsi que son classement parmi les autres clubs.

Des pénaltys sifflés injustement contre le Moghreb, et d’autres dont on a privé le club le plus titré du nord du Royaume,  incitaient les perceptions du public tétouanais, sur un possible complot systématique mené contre un club en état de réforme.

Dans ce contexte dominé par le doute et l’indignation des fidèles du MAT , les deux entraîneurs successifs du MAT Benhsayen et Skitioui ont été obligés, par les questions des journalistes sportifs durant les conférences après matchs, d’évaluer les erreurs d’arbitrage.

Pour sa part Benhsayen répétait maintes  fois poliment et intelligemment ces traditionnels commentaires : « les arbitres font partie du jeu » , « Un jeune arbitre comme un jeune joueur peut se tromper , l’objectif c’est qu’il acquière des expériences avec le temps» , « On est en phase de formation des jeunes arbitres , il faut les aider » , « même si j’ai réclamé  le penalty  pendant le match ,  je ne pense pas que l’arbitre nous  en a privé exprès » 

Tandis que Tarek Skitioui le nouvel entraîneur du MAT refusait de parler aux journalistes des fautes de l’arbitre Abdelouahed el Fatihi qui a sifflé un penalty inexistant lors du Match MAT et OCS en faveur de l’équipe visiteuse et en même temps il a privé le MAT d’un autre indiscutable. Même attitude adoptée par le jeune coach lors du dernier match contre le WAC envers les décisions de l’arbitre Zourak .

Seul  un communiqué orphelin du bureau directif du club MAT révèle le 28 février précèdent la passivité et la patience des dirigeants tétouanais vis-à-vis des injustices des arbitres de la botola dénoncées pleinement par les Ultras : « la direction du Club MAT a tellement évité dès l’initiation de cette saison d’évoquer le sujet de l’arbitrage, malgré ses impacts dont notre équipe a souvent souffert. Mais face à ces erreurs qui se répétaient contre notre équipe, on se sent obligés de rompre le silence et de faire part de nos griefs et de nos plaintes au Comité central d’arbitrage et au président de la fédération royale marocaine du football ».

Reste à signaler que le club MAT souffre actuellement de  moments cruciaux ; outre  sa lutte pour quitter le plus tôt possible les dernières places du classement de la Botola Pro , il confronte aussi le risque d’être sanctionné en lui retirant 6 points  de sa recette en cas de non  exécution dans le délais de 30 jours à compter du 21 février ,la décision  prise précédemment par  la commission disciplinaire de  la FIFA . Il s’agit de paiement des droits de formation de l’équipe française Stade Lavale » 150000 Euros concernant le recrutement du joueur Adnan Boumous par l’ex- comitè directif du  club .

Mohssin Chergui


Partager
LIRE AUSSI
Botola Pro I (4ème journée): Le festival Bahjaoui
Botola Pro I (26ème journée): L’IRT tombe du ciel
RCA vs WAC : Cheikh Comara titularisé ?