Hippisme

Billet : L’écurie de M’hammed Karimine n’a pas de limite !

De sa première victoire en 2012 à Anfa à la consécration de sa jument ce week-end à Hollywood : M’hammed Karimine est parvenu à hisser son écurie vers les sommets..

L’impossible n’existe pas dans le dictionnaire de M’hammed Karimine. Arrivée sur le circuit en 2012, sa casaque n’a cessé d’ébahir les centaines de fans des courses marocaines. Il a vu ses couleurs briller avec Al Antara (Akbar) dans le Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (Gr3 PA-2.100m) se distinguant également avec les exceptionnelles Faywarda (Il Warrd), I Am There (Medicean) ainsi qu’une certaine Bint Grine (General). C’est suite au désir de raviver la casaque de feu son père Haj Ahmed Karimine que M’hammed Karimine s’était lancé dans le milieu des courses. Un monde où tous les passionnés lui ont manifesté leur fierté lorsque sa casaque orange fluo avait brillé en France grâce à Alsaker (Af Albahar). En novembre de l’an dernier, il a encore frappé un grand coup en remportant le GP Mohammed VI (INT-2.400m) ainsi que le GP du Prince Héritier Moulay El Hassan (Gr3 PA-1.900m). Des performances saluées comme il se doit par la presse marocaine. Le titre de premier propriétaire lui a d’ailleurs échappé de peu, malgré ses 9.489.560 dirhams de gains ! Mais le meilleur restait encore à venir. En ce mois d’avril qui vient à peine de débuter, M’hammed Karimine a vu sa représentante Soupha (Rip Van Winkle) se classer au troisième rang de la Poule d’Essai Espagnole (INT-1.600m) mais surtout, il a réalisé une performance quasi-historique en devenant le troisième propriétaire marocain à s’imposer en Espagne, suite au succès de Belle Plante (Planteur) dimanche sur l’hippodrome de Madrid. Il est également le deuxième propriétaire marocain à avoir glané un trophée à Hollywood lors des Sheikha Fatima Bint Mubarak Darley Awards, grâce à l’adorable Bint Grine. Or, celle-ci n’est issue que de la deuxième génération de chevaux nés chez Karimin-Stud, son élevage. Il faut donc tirer un énorme coup de chapeau à Monsieur Karimine, sa réussite et ses ambitions ne semblant avoir aucune limite !

Partager
LIRE AUSSI
La Michodière, en jument du Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI !
France : deux « Karimine » sur la route des Groupes 1 pour 2 ans
1’52″95 : Oasis l’Atlas plus rapide que Warscip, Striving et Sultan