Hippisme

2015, une génération exceptionnelle de demoiselles

Avec des sujets comme Think Twice (Bold Quest) double lauréate de course principale ou la « Karimine » Soupha (Rip Van Winkle) qui a gagné en Espagne durant ce printemps et qui vient de signer des premiers pas honorables au niveau Listed en France après un bon début de carrière au Maroc, force est de constater que l’actuelle promotion des pur-sang anglais de 3 ans possède des demoiselles qui devraient lui permettre de faire parler d’elle pendant encore un long moment. 

Dans le Royaume, la filière dite classique n’a pourtant rien d’un long fleuve tranquille pour les pouliches, car ce n’est qu’au mois de novembre de leur année de 3 ans, avec le GP des Éleveurs (INT-1.750m) qu’une « CP » leur est réservée. Autrement dit, avant ce grand rendez-vous, elles sont contraintes de défier les mâles si elles veulent décrocher du caractère gras. Ainsi, entre 2011 et le premier semestre 2017, si on exclut les gagnantes du GP des Éleveurs, seules quatre d’entre elles sont parvenues à décrocher une « CP » pour 2 ou 3 ans, s’agissant de Nafzawa (Sensible), Nawruz (Best of Luck) Cape Blanca (Cape Blanco) et Didawa (Dijeer). Toutefois, on a pu observer que la tendance s’était complètement inversée avec la promotion 2015, tout d’abord grâce à Diva de l’Atlas (Literato) ainsi que Bauhinia (Mon Ali) les deux gagnantes de critérium en 2017, mais surtout avec Think Twice (Bold Quest) laquelle a pris le leadership de cette génération en réalisant il y a quelques semaines le doublé DerbyGP de l’Elevage. Evidemment, il est encore trop tôt pour mesurer la trace laissée par cette promotion de femelles, mais comme celles-ci ont déjà remporté quatre des cinq « CP » réservées aux PS nés en 2015, il nous paraissait judicieux de relever que cette promotion semblait exceptionnelle.

Diva de l’Atlas et Bauhinia, au commencement
De cette génération, ont tout d’abord émergé la Daissaoui Diva de l’Atlas (Literato) ainsi que la née et élevée Bauhinia (Mon Ali) de l’écurie Zakaria Hakam. Précoces, ces deux pouliches ont triomphé à plusieurs reprises entre les mois d’août et d’octobre de leurs 2 ans, avant d’enlever respectivement en fin de saison dernière, le Prix Jean-Pierre Laforest/Critérium des 2 ans (INT-1.750m) ainsi que le Prix Ahmed Lyazidi/Critérium des 2 ans (CP-1.750m). Si cette année, pour des raisons X ou Y, elles ne sont pas parvenues à refaire parler d’elles, toutes deux resteront quand même comme celles ayant montré le chemin à leurs contemporaines et notamment à Think Twice (Bold Quest) qui s’est intercalée entre elles à l’arrivée du Prix Jean-Pierre Laforest/Critérium des 2 ans à Casablanca-Anfa en novembre dernier.

Novembre 2017 – Casa-Anfa : Un trio 100% féminin à l’arrivée du Prix Jean-Pierre Laforest/Critérium des 2 ans (CP-1.750m) avec Diva de l’Atlas (Literato) qui devance Eudoxia (Pedro The Great) et Think Twice (Boldquest)

Think Twice, futur reine du circuit ?
Actuel chef de file chez les 3 ans, Think Twice (Bold Quest) s’est donc fait connaître également l’an passé  en montant sur le podium de cette course internationale mais aussi sur celui du Prix Ahmed Lyazidi/Critérium des 2ans (CP-1.750m). Puis après avoir été devancée à la lutte et du minimum par War Back (Il Warrd) dans le Zakaria Hakam (CP-1.750m), la championne de Taher Baati a fini pas prendre les rênes de sa promotion grâce à ses démonstrations dans le Derby des 3 ans (CP-1.900m) ainsi que le GP de l’Elevage (CP-1.900m). Depuis 2000, seules Rafif (Premier Mister), La Reserve (Digital Blues) et Shadiyat (Pigeon Voyageur) étaient parvenues à réaliser un tel doublé dans le rang des femelles. Ainsi, tout porte à croire que l’élève de Olivier Benoist sort véritablement de l’ordinaire et que ses adversaires auront bien du mal à la devancer dans le Grand Prix des Éleveurs (INT-1.750m). Dans un futur encore plus lointain, elle pourrait même se produire avec succès à l’étranger ou face à ses aînés, car au vu de ce que Think Twice a démontré en piste cette année, ses limites restent difficiles à cerner.

Think Twice (Bold Quest) lors de sa promenade de santé dans le Grand Prix de l’Elevage (CP-1.900m)

Soupha et les pouliches de M’hammed Karimine, un excellent baromètre
De la génération 2015, ont aussi émergé plusieurs autres pouliches de grands talents, dont Nada Nada (Authorized) deuxième du Derby ainsi que sa compagne de couleurs, Soupha (Rip Van Winkle) placée de courses principales au Maroc mais aussi en Espagne où elle a pris durant ce printemps la troisième place de la Poule d’Essai des Pouliches Espagnole (INT-1.600m). Devancée assez nettement par Think Twice (Bold Quest) dans le Derby des 3 ans, la fille de Rip Van Winkle vient par ailleurs d’être créditée d’une valeur handicap de 41 par France-Galop, ce qui situe encore un peu plus l’étoffe de la championne de Taher Baati mais également de cette promotion. A noter que M’hammed Karimine possède aussi Eudoxia (Pedro The Great) ainsi que Belle Plante (Planteur) qui se sont elles aussi distinguées sur l’hippodrome de Madrid après avoir fait naître quelques espoirs dans le Royaume.

Vous l’aurez donc compris, le vivier est conséquent et le potentiel l’est tout autant. Alors, si bien évidemment, il est difficile de prédire l’avenir : on peut cependant estimer que l’actuelle génération des pouliches de 3 ans a un bon rôle à jouer dans les mois et les saisons qui viennent.

Belle Plante (Planteur) l’une des trois pouliches de 3 ans à avoir triomphé en Espagne durant ce printemps pour M’hammed Karimine

Partager
LIRE AUSSI
Podium exclusif pour le Haras Royal !
Fawzi Al Mels en tête d’un jumelé Sedrati
Russie : Avonmouth rentre par la grande porte